window.dataLayer = window.dataLayer || []; function gtag(){dataLayer.push(arguments);} gtag('js', new Date()); gtag('config', 'G-5PHH5FX2PX');

Gravé dans le marbre

Retracez l'histoire de l'écriture grecque et penchez-vous sur une inscription découverte sur le site du sanctuaire d'Artémis à Amarynthos à l'aide d'un estampage sur papier réalisé directement sur la pierre d'origine.

© Amarynthos – À la recherche du temple perdu – ESAG.

Durant les fouilles du sanctuaire d’Artémis à Amarynthos, de nombreuses inscriptions – complètes ou fragmentaires – ont été découvertes. Gravées sur des matériaux impérissables tels que la pierre, le métal ou la céramique, elles font partie de ce qu’on appelle le « corpus épigraphique ». Cet atelier propose à vos élèves de retracer l’histoire de l’écriture grecque et de vous pencher sur une des inscriptions mise au jour sur le site, à l’aide d’un estampage sur papier réalisé directement sur la pierre d’origine.

La première partie de l’atelier est consacrée à la naissance de l’alphabet grec et au rôle joué par les Eubéens dans sa diffusion. Vos élèves sont amené·e·s à réfléchir au type de textes retrouvés sur les fouilles archéologiques et, plus particulièrement, dans les sanctuaires.

La deuxième partie est consacrée à l’étude d’une stèle portant une brève dédicace. Grâce à des estampages faits directement sur la pierre, ils et elles déchiffrent l’inscription et la traduisent. Enfin, leur travail est mis en commun, afin de discuter de sa signification.

L’éprouvette

Organisateur de l'événement

Infos pratiques

bubble_chart
Ateliers scientifiques
textsms
AntiquitéArchéologieHistoire
today
Dates au choix
timer
1h30
place
Dans votre établissement scolaire · À l'UNIL - Forum L'éprouvette
credit_card
Gratuit pour les écoles vaudoises / Consulter notre politique tarifaire
accessibility
Scolaires
face
Degré secondaire I
groups
6 à 20 participant·e·s

Objectifs pédagogiques

  • Retracer les débuts de l’alphabet grec et son influence sur notre écriture actuelle.
  • Découvrir ce qu’est l’épigraphie et son importance pour les archéologues.
  • Analyser un objet archéologique et s’initier à la traduction.

Prérequis

Initiation au grec ancien (les élèves doivent être capables de pouvoir déchiffrer les lettres grecques).

Remarques

Cet atelier s’insère dans une offre de trois ateliers pédagogiques développés dans le cadre du FNS Agora « Amarynthos, à la recherche du temps perdu »

Chercheur·e·s

  • Pauline Maillard, École suisse d’archéologie en Grèce
  • Caterina Martini, École suisse d’archéologie en Grèce

Partenaires

ESAG – Ecole suisse d’archéologie en Grèce